Changement d’image de marque pour les îles Similan

Le MV Hallelujah, notre bateau de croisière-plongée aux îles Similan et Surin, vient de rentrer de sa première sortie de la saison. D’ordinaire, ce premier voyage est l’occasion pour nous d’évoquer les conditions de plongées rencontrées dans le parc national, mais cette saison 2018-2019 s’ouvre toutefois sur une nouvelle bien plus importante…

Une Thaïlande nouvelle

Après la fermeture de l’île de Koh Tachai, puis celle de Maya Bay, le DNP (Direction des parcs nationaux de Thaïlande) s’intéresse aujourd’hui de près aux îles Similan.
Des mesures positives viennent ainsi d’être prises pour s’attaquer aux problèmes de plus en plus aigus engendrés par la trop forte affluence de visiteurs dans le parc.

Maya Bay est actuellement fermée aux touristes, pour une durée indéterminée. Les requins pointe noire de récif sont maintenant de retour sur la plage rendue célèbre par le film de Leonardo di Caprio
Maya Bay, actuellement fermée aux touristes pour une durée indéterminée. Les requins à pointes noires sont de retour sur la plage rendue célèbre par le film de Leonardo di Caprio, sorti en 1999.

La photo ci-dessus témoigne du retour en grand nombre de requins à pointes noires de récif.
Cette excellente nouvelle est également une preuve irréfutable de l’efficacité de telles mesures.
Mais à quels changements réels faut-il s’attendre aux îles Similan ?


Modifications du règlement du parc national – octobre 2018

Modifications du règlement du parc national des îles Similan - plongée et snorkeling - octobre 2018


Ce qui change

Le plus grand changement apporté à la réglementation du parc des îles Similan est de loin l’instauration d’une restriction du nombre de snorkelers (« randonnée palmée » et nage), désormais limité à 3 325 visiteurs par jour. Si ce nombre peut sembler encore important, c’est toutefois une baisse conséquente, au vu des flots massifs de visiteurs journaliers que connaîssait le parc ces dernières années.
Cette restriction constitue, sans l’ombre d’un doute, un grand pas en avant pour le parc national.

 

De nouvelles règles pour la plongée sous-marine

De grands changements sont également annoncés pour nous autres, les plongeurs.
Le plus remarquable étant, à l’image de l’île de Sipadan en Malaisie, une limitation ferme du nombre d’entrées disponibles à 525 par jour. Ces entrées nominatives, vendues sur la base du “premier arrivé, premier servi”, peuvent être achetées jusqu’à 60 jours à l’avance.
S’il y a donc une information majeure à retenir de ce billet de blog, c’est bien la suivante :

 

Si vous souhaitez plonger aux îles Similan, réservez désormais votre place 60 jours à l’avance !

 

Déclaration du directeur du parc national

Ruamsin Manajongprasert, directeur du parc national, annonce que les îles Similan font face à deux problèmes majeurs : une exploitation touristique excessive, ainsi qu’une dégradation de l’écosystème. Des mesures furent prises par le passé, mais les responsables tiennent à souligner que les changements introduits ce mois-ci sont d’une tout autre nature.
M. Manajongprasert déclare ainsi :

J’ai la conviction que nos agents du parc national sont aujourd’hui prêts à exercer au mieux leurs fonctions, à savoir assurer la sécurité des visiteurs et préserver les riches écosystèmes des îles, et nous assurer ainsi que les générations à venir auront elles aussi la chance d’apprécier les beautés naturelles de nos parcs nationaux
Ruamsin Manajongprasert

Le grand nombre de bateaux qui se sont vus récemment refuser l’accès au parc, car ne disposant pas d’une immatriculation adéquate, laisse à supposer que les changements annoncés doivent cette fois bien être pris au sérieux.

 

Les îles Similan : une nouvelle destination « haut de gamme »

Bien évidemment, les changements de réglementation annoncés n’enchantent pas tous les tour-opérateurs, mais la direction des parcs nationaux tient à souligner que ces nouvelles mesures ne sont pas temporaires, et s’inscrivent dans le cadre d’un plan gestion sur le long terme. Le professeur Emphandhu (chercheur travaillant sur la gestion des flux touristiques au sein du parc national des îles Similan) a déclaré que le nombre de visiteurs était trop élevé ces dernières années, avec des billets d’entrée vendus à trop bas prix…
Il suggère ainsi aux tour-opérateurs de considérer désormais les îles Similan comme une destination « haut de gamme ».
Cette collaboration renforcée entre les prestataires touristiques et les gestionnaires du parc national, qui vise à préserver un écosystème fragile et fragilisé, profitera assurément à tous sur le long terme.

 

Une collaboration renforcée

Il nous a été signifié très clairement que la Direction des parcs nationaux entend désormais déployer d’énormes efforts pour protéger les parcs dont elle a la gestion. Nous respecterons bien entendu ces décisions et appuierons sans réserve toutes les initiatives visant à préserver la renommée mondiale des îles Similan et Surin comme des destinations plongée de premier ordre.

Si nous attendons toutefois certaines précisions sur la nouvelle réglementation, nous pensons que cette réduction conjointe du nombre de plongeurs et de snorkelers laisse présager une saison remarquable.


photo de groupe sur le MV Hallelujah, croisières plongée aux îles Similan big blue diving khao lak